Serge MOURET (1841 – )

Fils de François Mouret et de Marthe Rougon.

Étudiant au collège de Plassans, Serge obtient son baccalauréat à 17 ans. Sous l’influence d’un abbé qui partage la maison familiale, il est pris d’une fervente dévotion. Alors qu’il devait finir ses études à Paris, il demande à entrer au séminaire de Plassans.

Durant ses 5 années de formation, Serge vous entièrement son existence à Dieu.

En 1864, devenu curé d’un village de Provence, il laisse sa part d’héritage à son frère aîné Octave. Serge vit avec sa jeune sœur Désirée, dans une adoration éperdue de la Vierge.

A 25 ans, sa passion mystique, ses profondes extases finissent par lui provoquer une forte fièvre. Mené en convalescence au Paradou, Serge rencontre la sauvage Albine qui vit dans un paradis de verdure. S’extrayant de la névrose héréditaire, oubliant sa vie passée, il ressent pour la première fois de l’amour pour une femme.

Surpris par un frère, Serge est subitement rappelé vers la foi et quitte le Paradou. D’abord, il vit de longs jours de profonde agonie, puis, faisant preuve d’une dévotion extraordinaire, il remet son être à Dieu et résiste aux appels désespérés de la jeune fille.

Triomphant de sa passion, il inhume Albine qui, enceinte, s’est suicidée par asphyxie avec des fleurs.

Plus tard, lentement gagné par une phtisie, Serge vit cloîtré avec sa sœur.

→ La Fortune des Rougon

→ La Conquête de Plassans

→ La Faute de l’abbé Mouret

→ Le Docteur Pascal